Select

Rencontre avec une antique déesse de la fertilité

By tiphaine486 on 29 mai 2017

Voici une de nos récentes expériences avec Tiphaine en géobiologie.

Alors que nous séjournions à la campagne, nous avons eu envie d’explorer la géobiologie environnante. Nous avons donc cherché en premier lieu à contacter le Gardien du Lieu. Il se trouvait sur un beau chêne, lui-même à l’intérieur d’une grande cheminée cosmo-tellurique.

Ce gardien était d’un abord assez renfermé.
Après nous être présentés et avoir expliqué mentalement dans quel but nous le contactions, nous avons commencé par lui demander si nous pouvions lui rendre un quelconque service. Il nous a alors guidé vers un endroit où régnait une ambiance désagréable, où des mémoires de souffrances animales étaient toujours présentes. Un peu comme si on avait abattu des bêtes sur ce lieu, de manière cruelle, durant une période assez longue. Probablement des moutons car j’en ai trouvé par le passé un assez grand nombre sur le terrain.
Nous avons alors purifié le lieu, écouté les souffrances et fait monter les âmes dans la lumière. Une première pour nous avec des animaux.

Une fois cela accompli, l’énergie du Gardien a changé du tout au tout, un peu comme si nous faisions à présent partie de ses amis ou de la même famille.

Nous lui avons alors demandé de nous guider vers l’emplacement le plus positif pour nous et nous nous sommes retrouvés une quinzaine de mètres plus loin, à être balancés par une énergie très harmonieuse qui donnait la sensation d’onduler tranquillement, extrêmement haute et ancrée à la fois dans le ciel et dans la terre.

Après nous être introduits auprès de cette énergie et nous en être imprégnés, nous avons commencé la conversation. Elle nous a dit être une très ancienne déesse, qui était vénérée dans les temps anciens. Une déesse de la fertilité, à la fois en lien avec l’agriculture, l’élevage, la fécondité et la grossesse pour les femmes.
Elle avait beau nous parler de la vénération qu’il y avait eu pour elle, ce qui est assez inhabituel de la part d’une présence spirituelle, sa vibration n’était que douceur et bienveillance.
Etant un peu surpris de la rencontrer en un lieu aussi modeste, elle nous a précisé qu’elle n’était pas seule, que ses semblables étaient extrêmement nombreuses, couvrant toute la surface de la planète, et qu’il était donc normal de les rencontrer fréquemment.
Après une courte et puissante transmission énergétique de sa part, nous avons pris congé.

Tiphaine me dit alors : « C ‘est bizarre, j’ai eu une vision de lapins ». Et moi… je n’y avais pas prêté attention mais j’avais eu une vision incongrue de chat durant la conversation.
Ni une ni deux, je sors mon téléphone et cherche sur internet les déesses associées au chat ou au lapin.

Résultats :
La déesse de la fertilité et du Printemps Ostara, qui a donné Easter en anglais pour le jour de Pâques, est associée au Lapin (de Pâques), symbole de fertilité. Elle porte différents noms basés sur la même racine, depuis l’Angleterre à l’inde, en passant par l’Italie, les pays Baltes et d’autres encore. Mais nulle trace en Egypte Antique.
En revanche dans ce pays, on célébrait Bastet, déesse à tête de chat et associée à ces derniers. Elle symbolise la joie, la féminité, est en charge de la protection des femmes, des enfants et de la maternité. Elle détient le pouvoir magique qui stimule l’amour et l’ « énergie charnelle ».
Source Wikipedia

La boucle est bouclée ! Ca me rassure et m’étonne toujours de trouver des confirmations à ce que je perçois. Au moins, grâce à cela, je sais que je ne suis pas dans l’illusion.

On en serait restés là, si ce n’était un étrange mal de tête qui appuyait sur le sommet du crâne de Tiphaine. Après vérification, il y avait une énergie à accueillir. Et quelle énergie ! Non pas subtile, mais au contraire extrêmement dense, proche de la matière. Nous nous sommes assis et durant au moins 1h30 cette énergie a travaillé sur nous, visitant longuement chacun des organes de nos 5 sens : yeux, nez, bouche, oreilles, ainsi que le cerveau et le reste du corps. C’était intense et ça semblait ne jamais devoir s’arrêter !

Le lendemain matin, pas de sensation nouvelle dans mon corps. Et pourtant, en reprenant la géobiologie, j’ai remarqué que mon corps était devenu encore plus sensible et réactif aux énergies environnantes. Plus besoin de baguettes coudées, mes bras et mon corps étaient devenus beaucoup plus précis que les instruments.

C’était une belle rencontre… et il y en a eu d’autres.

Partage d’expériences par Nicolas Keller
Retrouvez ses expériences sur son compte facebook : ma plus belle journée

Découvrez nos stages : http://www.yoga-corps-energie-conscience.com/stages/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Loading